Désir de fraises

Déclencheur de passion ou simple pulsion, le désir inspire ...

20 mai 2010

L'important c'est pas la chute, c'est l'atterrissage

jeudi 20 mai 2010 - 20h

les enfants ont mangé, ils sont en pyj, Monsieur rentre tout juste du boulot. Je me dis que d'içi 15 minutes je vais pouvoir m'assoir sur la terrasse avec un apéro pour profiter des quelques rayons de soleil d'une fin de journée marathon ... bien mérité l'apéro !

Oui, l'apéro, on en était là. Exactement là, à 20h05 à peu près. Monsieur, dans un élan de serviabilité, décide de servir cet apéro. Les verres sortis, à moitié servis, il ne manque que le coca. Ah !! le coca. Boisson chimique, archi sucrée, hypra collante. Oui celle-là, la vraie boisson, pas un semblant d'imitation de sous-marque, le COCA COLA. Le frigo s'ouvre, sa main attrape la bouteille de coca toute neuve, ... et là, un film ... LE film ...

" C'est l'histoire d'un homme d'un soda
qui tombe d'un immeuble de 50 étages d'un frigo de 1 mètre 10
Au fur et à mesure de sa chute,
pour se rassurer, il se répète:

"Jusqu'ici, tout va bien."
"Jusqu'ici, tout va bien."
"Jusqu'ici, tout va bien."

Mais l'important, c'est pas la chute.
C'est l'atterrissage...
"

Vous aurez reconnu le film "La Haine" ... ouais bah la HAINE, on va l'avoir, et rapidemment ... la bouteille ne fait pas que tomber, elle explose littéralement, en haut,en bas,à droite,à gauche, ne laissant de chance à aucun mur, aucun meuble. Esquivant de justesse Maxence dans son transat, et Valentin réfugié dans les toilettes. De la cuisine, à la salle à manger, à l'entrée, la trajectoire est parfaite, l'inondation est totale, la bouteille est vidée.

Moi aussi je suis vidée. Ce matin je me suis levée à l'aube, j'ai porté les enfants "chez leur nounou respective dans leur ville respective", je suis allée bosser, j'ai déjeuné sur le pouce, je suis allée rechercher les enfants "chez leur nounou respective dans leur ville respective", je les ai fait mangé, je les ai déshabillé, je les ai mis en pyj, j'ai fait les 20000 calins de fin de journée, j'y avais le droit à mon apéro pourtant ?!!!!? Bah non, à la place j'ai frotté, rincé, lessivé... les murs, le sol, la table, les chaises, mon sac ....

20h55 : j'ai couché les gosses, je bois mon apéro, et je me dis que quand même, il faut bien le dire, je suis tout simplement EXCEPTIONNELLE !!!

ps > tout commentaire sur cette dernière phrase est formellement prohibé

Posté par noemiemel à 21:14 - Et blah blah blah, et blah blah blah - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    les larmes coulent...de..rire

    je n'en peux plus,( mal au ventre de rire toute seule) trop bien racontée cette épouvantable et drôle péripétie, il n'y a que farinios pour te faire un coup pareil.....
    une chanson existe..balayer...lessiver...mais je ne sais plus de qui!!! c'est très vieux...comme nous !!!
    enfin bref, c'est vrai tu es exceptionnelle, mais ce n'est surrement pas la dernière fois, la vie ne fais que de commencer pour toi et ton harem !!! bon courage ma fille !!!!

    Posté par mamiejo, 20 mai 2010 à 21:44
  • héhé Zouk Machine Marie-Jo !! oui c'est pas dans ces moments que normalement tu deviens super égoïste: tu as fait tombé la bouteille, tu gères!?!! oui exceptionnelle!! le ballon de rouge c'est moins risqué la prochaine fois

    Posté par mlleaime, 20 mai 2010 à 22:20
  • Héhé noém tu es tombé sur un bon je crois,
    inios ne changera pas, et ce soir prends un perrier grenadine... bisous et surtout bon courage bisous à tous!!! tib.

    Posté par tib, 21 mai 2010 à 07:39

Poster un commentaire